Les nibs sont broyées plus finement à chaud (entre 40°C et 50°C). Le beurre de cacao, présent dans la fève, se liquéfie et on obtient un liquide visqueux : la liqueur de cacao (qui ne contient pas d'alcool). Ce liquide ressemble déjà à du chocolat mais manque encore d'affinage. Toutefois on décèle déjà les qualités aromatiques du futur chocolat... lorsque cette liqueur refroidit, elle se solidifie. Les termes liqueur, masse ou pâte de cacao sont des synonymes.

C'est à la fin de cette phase que l'on incorpore le sucre...