Après la récolte, les cabosses sont rassemblées en tas. Puis elles sont ouvertes afin d'en extraire les fèves : c'est l'écabossage. C'est la première étape du processus d'élaboration du cacao marchand.

Lorsqu'on ouvre une cabosse, les fèves sont "prises" dans une pulpe blanche gélatineuse : le mucilage. C'est une friandise très appréciée des enfants. Son goût sucré et acidulé n'est pas sans rappeler le litchi. Les fèves crues, amères et âpres ont quand à elles moins de succès (même si on connait aujourd'hui toute leur richesse nutritive). 

Le cacaoculteur extrait les fèves avec le mucilage et remplit des sacs. C'est une étape qui ne doit pas trainer. Il ne faut pas qu'il se passe plus de 6h entre l'écabossage et la mise en fermentation des fèves à la coopérative.

Le cacaoculteur transporte ses sacs de fèves à la coopérative APROCA qui va se charger du traitement post-récolte.