La dernière étape avant le départ des fèves pour la chocolaterie est la mise en sacs.

Afin d'éliminer un maximum de corps indésirables (fèves abimées, brindilles de bois...) on procède à un tri à l'aide d'un séparateur rotatif.

Les sacs, non étanches, sont le moyen idéal pour protéger les fèves tout en facilitant leur manutention et leur stockage.

Le transport vers Quito se fait en camion, par la route.